Rendez-vous le 29 février à 20h pour fêter avec nous l’Anniversaire de l’Académie et profiter de promotions exclusives

Inscription à la conférence iciarrow-right
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
Nutrition

Qu’est ce que l’alopécie androgénique ?

23 octobre 2023
12 min
Chute de cheveux et alopécie

Qu’est-ce que l’alopécie androgénique ? As-tu déjà entendu parler de cela ? Peut-être en souffres-tu sans vraiment le savoir. Je te propose de revenir sur l’épisode de mon podcast dans lequel j’ai échangé avec Emeline, 35 ans, qui a souffert d’alopécie androgénique depuis ses 17 ans. Aujourd’hui, elle accompagne les femmes et les professionnels de santé pour gérer cette pathologie qui touche 1 femme sur 4. Nous allons voir précisément ce qu’est l’alopécie androgénique, l’hygiène de vie à adopter et la symbolique de cette maladie.

Tu peux retrouver le podcast en fin d’article.

Qu’est-ce que l’alopécie androgénique ?

Approche de cette maladie

Qu’est-ce que l’alopécie androgénique ? Le terme alopécie vient du grec alôpekía (« chute des cheveux ») dérivé de alốpêx (« renard ») en référence à la chute importante de la fourrure de cet animal à chaque début du printemps. L’alopécie désigne une chute de cheveux, quelle qu’en soit la cause. Sur le plan médical, on ne peut la qualifier de « grave », néanmoins, sur le plan psychologique, elle s’avère très difficile et invalidante pour les femmes, provoquant un préjudice esthétique selon son intensité. Elle peut être diffuse, en plaques, ou totale.

Les femmes qui souffrent de cette maladie la vivent très mal, avec beaucoup de souffrance, de culpabilité et de honte. L’alopécie androgénique touche 1 femme sur 4. Dans l’échange que j’ai eu avec Emeline, elle explique que, dans son cas, cela a commencé par une perte progressive des cheveux. Ceux-ci s’affinent. Elle alerte sur le fait que si une femme devient obsédée par ses cheveux et demande toujours à ses proches si l’on voit son crâne, ce n’est pas normal. Elle m’a confié que cela a été très progressif pour elle. En effet, lorsqu’elle se lavait les cheveux, elle avait beaucoup de cheveux dans la main, la raie sur le dessus de la tête a commencé à s’élargir, puis elle a observé un trou.

 

Le traitement de l’alopécie androgénique par l’allopathie

Le parcours classique est de consulter un généraliste puis un dermatologue. Il faut savoir que le diagnostic est très compliqué à poser. De plus, il est souvent très expéditif et très violent psychologiquement à recevoir. Emeline prévient qu’en général cela dure 2 minutes. Les médecins sont peu psychologues dans ce genre de cas, balançant maladroitement : « c’est une alopécie androgénique, vous allez perdre vos cheveux, c’est une calvitie, comme un homme ».

 

Il n’existe pas véritablement de test, il s’agit plutôt d’un diagnostic par élimination. Des prises de sang sont réalisées, pour déterminer s’il y a un problème de thyroïde notamment. Des interrogations à propos de l’entourage sont faites.

 

Une fois différentes possibilités éliminées, le médecin propose un trichogramme. Cet examen microscopique des cheveux permet de voir l’état des follicules pileux. Il aide à mesurer précisément l’importance d’une perte de cheveux, pour voir la part de cheveux « malades ». Le médecin se base également sur l’aspect des cheveux et la description de la patiente. Cela peut concerner des cheveux qui régressent très vite ou qui s’affinent par exemple. Ainsi, il prescrit un shampoing, une lotion. La question de l’alimentation n’est pas abordée et les perturbateurs endocriniens ne sont pas incriminés.

 

Dans cet épisode, qui visait à comprendre ce qu’est l’alopécie androgénique, Emeline raconte que le traitement classique prescrit concerne deux médicaments principaux : le minoxidil et l’androcur. Seulement ils ne sont pas sans conséquences. Le premier est utilisé pour des problèmes de cœur normalement. Il a pour effet de faire reprendre la pousse des cheveux ou des poils. Malheureusement, il peut faire pousser des poils sur le visage. Dans le cas de l’androcur, des cas d’obésité morbide, de phlébites, des problématiques cardiovasculaires graves, ainsi que des tumeurs ont été relevées. Emeline prévient que les médecins n’expliquent pas du tout ce qu’ils peuvent entraîner comme effets secondaires.

L’alternative de la prothèse

Je t’invite à écouter l’épisode du podcast pour comprendre plus profondément ce qu’est l’alopécie androgénique car Emeline témoigne de son parcours notamment sur son choix initial du port d’une prothèse, le volumateur collé, qui est une solution très invasive. Cette technique suppose de nombreuses contraintes, une perte d’autonomie et une grande dépendance au prothésiste.

Mon invitée relate son expérience et, notamment, comment elle a du enlever sa prothèse seule pendant le premier confinement. Elle a du faire la paix avec son image avec et sans ses cheveux. Aujourd’hui, elle porte une perruque, c’est devenu impermanent. Elle est prête à cela, ce qui n’était pas le cas au départ.

Emeline souhaite aider les femmes à trouver la meilleure solution en fonction de ce qui est important pour elles. Elle prévient qu’il n’y a pas de formule idéale, toutes ont des inconvénients. Seulement, des solutions existent, selon les besoins de la personne à un moment donné. Ce n’est pas facile à repérer seule, c’est pourquoi il peut être bien d’être accompagnée.

Maintenant que tu as compris qu’est-ce que l’alopécie androgénique, nous allons voir l’hygiène de vie adaptée et comment agir de manière holistique pour gérer cette pathologie.

 

Quelle hygiène de vie en cas d’alopécie androgénique ?

Tout d’abord, il est fondamental d’accepter la situation. Comme je le souligne dans l’épisode, nous la pouvons comparer à une problématique de poids. Si une personne a par exemple 20 kg à perdre, si elle dit qu’elle en pèse 90 alors qu’en réalité son poids est de 98 kg, cela ne fonctionnera pas. Ici, c’est pareil, pour se soigner, il convient dans un premier temps d’accepter la situation. Ensuite, vient le temps d’étudier les solutions qui semblent les mieux adaptées à soi, puis de travailler sur tous les plans.

Avant d’aller plus loin sur cet article pour comprendre qu’est-ce que l’alopécie androgénique et comment moins en souffrir, il est important de comprendre quels sont les micronutriments (vitamines et minéraux) indispensables pour les cheveux, que ce soit en cas d’alopécie ou pour une perte de cheveux temporaire. En effet, cela arrive à tout le monde de perdre ses cheveux, que ce soit à cause du stress d’une alimentation déséquilibrée par exemple, avec notamment une carence en protéines. Voyons cela plus en détail.

L’importance des protéines

Les protéines sont essentielles pour notre santé et pour la structure de nos cheveux. Ils ont besoin de kératine, qui est un dérivé des acides aminés. Si nous manquons de protéines, à plus ou moins long terme cela peut engendrer des problèmes au niveau des ongles ou des cheveux. Et souvent, lorsque nous souhaitons végétaliser notre alimentation, les protéines ont tendance à manquer.

Pour rappel, tu trouveras des protéines dans la viande, le poisson, les fruits de mer, les œufs, les légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots, tofu) mais aussi certaines céréales comme le quinoa, le sarrasin, le petit épeautre. Souviens-toi bien qu’à chaque repas, tu dois t’assurer d’avoir une source de protéines pour en avoir suffisamment pour ton organisme.

Le rôle des vitamines B et du magnésium

Pour avoir de beaux cheveux, les vitamines B et en particulier la B2, B5, B8 (biotine) et la B12 sont fondamentales. Il est donc important d’adopter une alimentation bien équilibrée pour avoir suffisamment de vitamine B. Ceci étant, sache que les vitamines B vont bien s’assimiler et remplir véritablement leur rôle en les associant à du magnésium.

Or, nous savons que 80 à 90% des Français.es, et plus largement les personnes vivant dans les pays riches occidentaux, sont carencés en magnésium. Sans magnésium l’assimilation de la vitamine B n’est pas possible. Cela fait qu’il n’y a pas d’énergie cellulaire produite (ATP), ainsi qu’une très mauvaise gestion du stress.

Et dans le cas de la perte de cheveux, plus le stress est présent et plus la perte de cheveux est aggravée. C’est le cas aussi au niveau de l’alopécie androgénique. Ainsi, la complémentation en vitamine B et magnésium est fondamentale.

Tu trouveras les vitamines B dans les levures alimentaires, le germe de blé, le pollen sec ou frais (à noter que le pollen est comme un multivitamine naturel et, dans l’idéal, on l’achète sous forme congelée), dans les produits animaux (dans le foie notamment), le fromage, les oeufs, les algues.

Le fer, le zinc, l’iode, le sélénium

Avant de poursuivre, je souhaite attirer ton attention sur le fait de ne pas te supplémenter en iode et en fer sans analyse de sang préalable. Le dosage de l’iode doit être très précis par rapport à la thyroïde. S’il est en excès, cela peut être problématique. En ce qui concerne le fer, c’est la même chose. Consommé en excès, il est pro-oxydant donc pro-inflammatoire. Retiens qu’il est important de consulter ton médecin pour te faire prescrire des analyses. Tu pourras ainsi vérifier tes taux en fer et en iode. Cela ne sert à rien de se supplémenter si une carence n’est pas avérée.

Le sélénium

Le zinc et le sélénium sont très importants pour la santé des cheveux et des phanères en général. Ils interviennent également sur l’immunité. Le sélénium est très important pour la protection anti-oxydante. Retiens qu’avec 2 noix du Brésil par jour, tu auras 100% des apports quotidiens. Le sélénium se trouve également dans le jaune d’œuf, les algues ou les poissons.

L’importance du zinc

En ce qui concerne le zinc, pour les végétariens ou les végétaliens, il faut avoir en tête que rien qu’avec deux huîtres régulièrement nous avons 100% des apports journaliers en zinc, ou avec des fruits de mer, ainsi que dans 100 g de germe de blé, dans 100 g de boeuf, dans 300 g de lupin. Le zinc entre dans la composition de la kératine qui compose notre cheveu, donc nous ne pouvons pas avoir de beaux cheveux si nous manquons de zinc. Contrairement à ce que l’on croit lorsqu’on est végétarien ou végétalien, nous avons plus tendance à manquer de zinc que de fer ou d’iode ou de vitamine A ou D ou de calcium.

Il convient d’être vigilant certes, mais si nous avons une bonne assimilation au niveau digestif et que nous faisons attention à nos apports nutritionnels, avec une bonne alimentation, il n’y a pas trop d’inquiétude à avoir.

En revanche, pour le zinc c’est beaucoup plus compliqué. Les aliments qui apportent du zinc en quantité suffisante sont surtout des produits animaux. Je prône plutôt un végétalisme raisonné, avec de temps en temps des apports en œufs, des huîtres ou des fruits de mer. Sinon, il est primordial de se complémenter en zinc.

Dans tous les cas, il est important de procéder à son rythme, de lire, apprendre et expérimenter.

 

La symbolique de l’alopécie androgénique

Tu sais maintenant répondre à la question Qu’est-ce que l’alopécie androgénique et tu as des pistes en termes d’hygiène de vie et d’alimentation. Je souhaite maintenant aller un peu plus loin en te sensibilisant à la symbolique de cette pathologie.

L’alopécie, une maladie d’homme ?

Je t’invite à écouter mon échange complet avec Emeline pour bien comprendre le tout et avoir tous les éléments en main. À mon sens, il faut retenir plusieurs points. Tout d’abord, l’alopécie androgénique est en fait ce que nous pourrions qualifier de pathologie « d’homme ». En effet, les femmes aujourd’hui ont des rythmes de vie d’hommes, avec le stress et la pression que les hommes vivent. Elles se retrouvent avec des pathologies en lien avec ces excès d’hormones androgènes qui se manifestent au niveau du cheveu. Malheureusement cela risque de toucher de plus en plus de femmes. C’est encore trop peu connu mais c’est croissant. Il est alors fondamental de mettre du sens sur l’alopécie, essayer de comprendre ce que nous dit le corps à travers l’alopécie.

Nos cheveux, nos racines

Les cheveux représentent nos racines, nos mémoires, les projections d’idées, de la pensée, de la personnalité. En Médecine Traditionnelle Chinoise, les poils, les ongles, les cheveux, nos phanères en somme, sont régis par l’élément eau qui est aussi l’élément du rein et de la vessie. Or, la vessie gère nos mémoires les plus profondes. J’ai souvent constaté que des problèmes de cheveux sont résolus avec des coupes énergétiques : on coupe les cheveux en tirant assez fort dessus pour agir sur le méridien de la vessie, qui gère les vieilles mémoires. Sache que nous avons également énormément de points d’acupuncture sur le crâne, nous pouvons ainsi les activer. Cela peut être très intéressant d’aller voir un coiffeur énergétique.

Le lien entre nos cheveux et nos reins

Tu peux retenir que les cheveux sont toujours en lien avec l’état du rein. En Médecine Traditionnelle Chinoise, il est associé aux peurs, au deuil, à la perte et à la peur de perdre. Cela peut être aussi bien la peur de perdre ou la perte qu’elle soit physique, réelle, avec un gros choc émotionnel. Cela peut représenter aussi la perte symbolique, la perte de valeurs, d’engagement, de crédibilité.

De plus, l’aspect transgénérationnel intervient également. Le rein et la vessie évoquent nos racines et celles de nos ancêtres. Cela peut mettre sur la piste d’un travail sur l’aspect transgénérationnel. Nous pouvons alors réaliser un travail véritablement holistique, profond.

Conclusion 

Tu sais maintenant répondre à la question Qu’est-ce que l’alopécie androgénique et tu détiens désormais des clés pour avancer si tu souffres de cette pathologie. Il est vraiment important de comprendre qu’il faut mener un travail profond. Ce n’est pas simple mais comme souligne fort justement Emeline, « notre plus grande blessure peut devenir notre plus grande force ». Je t’invite vraiment à réaliser ce travail sur toi.

Dans tous les cas, prends bien soin de toi et retiens bien que nous pouvons transcender nos zones d’ombre en lumière, qu’elles sont là pour révéler nos dons.

 

Découvre le programme HYGIE//STARTER, un parcours de 4 semaines conçu spécialement pour chaque saison. Avec HYGIE//STARTER, tu peux intégrer facilement un mode de vie holistique dans ton quotidien. Nutrition, routines régénérantes, respiration, méditation, exercices introspectifs… Tout y est !

Taille texte

TOUS LES ARTICLES

Creuse à volonté les sujets qui te passionnent !