Nutrition

Médecine Alternative et Médecine Douce : comment ces médecines parallèles peuvent-elles m’aider ?

9 novembre 2023
12 min
Personne heureuse qui reçoit une réflexologie, médecine douce très populaire

Les médecines alternatives et médecines douces ont le vent en poupe, et c’est compréhensible. 

 

Les modes de vie actuels, tels que l’alimentation industrielle, l’exposition au stress et à la pollution, les conditions de travail et la société de consommation, sont des générateurs de pathologies auxquelles la médecine conventionnelle et les traitements pharmaceutiques classiques peinent à remédier. 

 

C’est pourquoi de plus en plus de patients, désireux de trouver d’autres approches de la santé et de recourir à d’autres traitements que ceux proposés par leur médecin habituel, sortent chaque jour du cadre des thérapies et des soins conventionnels.

 

Ils choisissent de se tourner vers des pratiques alternatives pour de multiples raisons :

 

  • Compléter un traitement médical ou trouver un nouveau traitement sans effets secondaires, ce qui est l’une des grandes forces de la médecine douce.
  • Privilégier des méthodes plus douces et plus naturelles, caractéristiques de la médecine parallèle.
  • Reprendre en main leur santé en adoptant une approche de médecine intégrative.
  • Se libérer du stress en explorant les bienfaits des médecines alternatives.
  • Avoir une prise en charge plus globale et respectueuse de leur bien-être grâce à la médecine alternative.

 

Ainsi, en France, 4 personnes sur 10 auraient aujourd’hui recours aux médecines dites « non conventionnelles », même si l’Ordre des médecins n’en reconnaît officiellement que quatre d’entre elles : l’homéopathie, l’acupuncture, la mésothérapie et l’ostéopathie.

 

Dans cet article, nous allons voir pourquoi et comment la médecine alternative, qu’elle soit considérée comme médecine douce, médecine alternative, médecine parallèle ou médecine intégrative, peut aider tout un chacun à jeter un nouveau regard sur sa santé et redevenir acteur·rice de son bien-être au quotidien avec efficacité et tout au long de sa vie.

Table des matières

Personne heureuse qui reçoit une réflexologie, médecine douce très populaire

Qu’est ce que la médecine douce ? La médecine parallèle ? Définition

La médecine douce, également connue sous le nom de médecine alternative ou médecine parallèle, englobe un vaste ensemble de pratiques thérapeutiques et de soins de santé qui diffèrent de la médecine conventionnelle. Ces approches se caractérisent souvent par leur utilisation de méthodes naturelles, non invasives et globales pour promouvoir la santé.

À bien y regarder, toutes ces médecines dites « alternatives », « complémentaires » ou « douces » ne datent pas d’ hier.

Depuis la nuit des temps et dans toutes les civilisations, les êtres humains se sont soignés grâce à des remèdes naturels – en recourant aux plantes (shatavarialoe vera, etc.) par exemple – mais aussi en s’observant, en puisant dans leurs ressources physiques et psychiques, sans d’ailleurs établir de frontière entre le corps et l’esprit, ni entre l’humain et la Nature.

Ainsi, si nombre de médecines naturelles et holistiques intègrent de nouvelles connaissances médicales issues de la recherche scientifique récente, elles sont souvent les héritières de médecines ancestrales.

La phytothérapie, l’aromathérapie, l’hypnose, l’acupuncture, la réflexologie, les techniques de relaxation, les massages, la moxibustion, la médecine chinoise, les thérapies énergétiques, la respiration ou encore la méditation en pleine conscience trouvent leurs racines dans des sagesses, des médecines et pharmacopées millénaires. 

D’autres spécialités, comme l’homéopathie, l’ostéopathie, le biofeedback ou encore la luminothérapie sont bien plus récentes.

Quoi qu’il en soit, au-delà de leurs spécificités, les thérapies de la médecine alternative ont pour points communs :

Une approche holistique de la guérison de la personne qui vient consulter : le corps et l’esprit forment un tout et leur harmonie est fondamentale au bien-être et à la santé. 

Le rôle central donné à la personne : les pathologies se résolvent d’autant mieux si l’individu est partie prenante du processus thérapeutique (contrairement à la vision de la médecine allopathique qui rend le patient « passif »). 

La capacité du corps à se régénérer et à enclencher ses propres mécanismes de guérison (contrairement à l’approche souvent très invasive des thérapies conventionnelles qui ont de nombreux effets secondaires, dérégulent et vont jusqu’à inhiber les mécanismes de défense et de guérison naturelles du corps).

Liste des pratiques de médecine douce 

Je te propose une liste (non exhaustive) de quelques pratiques de médecines complémentaires courantes que tu peux aller explorer.

Acupuncture

Utilisation de fines aiguilles pour stimuler des points spécifiques sur le corps, favorisant l’équilibre énergétique et le soulagement de divers maux.

Aromathérapie

Utilisation d’huiles essentielles issues de plantes pour améliorer le bien-être physique et mental, souvent par le biais de l’inhalation ou de l’application cutanée.

Homéopathie

Approche basée sur le principe de la similitude, où de petites quantités de substances naturelles sont utilisées pour stimuler le processus d’auto-guérison du corps.

Naturopathie

Pratique qui promouvoit la santé en encourageant des habitudes de vie naturelles, telles que l’alimentation saine, l’exercice, les plantes médicinales et autres méthodes non invasives.

Ostéopathie

Manipulation manuelle des tissus musculaires et squelettiques pour soulager la douleur, améliorer la mobilité et favoriser l’équilibre corporel.

Réflexologie

Application de pression sur des zones réflexes spécifiques des pieds, des mains ou des oreilles pour stimuler la guérison dans d’autres parties du corps.

Hypnose

Utilisation de la relaxation et de la suggestion pour aider les individus à atteindre des objectifs, surmonter des phobies, et gérer le stress ou la douleur.

Méditation

Pratique de l’attention et de la concentration pour favoriser la clarté mentale, la relaxation et la réduction du stress.

Yoga

Combinaison de postures, de respiration et de méditation pour améliorer la souplesse, la force, l’équilibre et la paix intérieure.

Médecine Traditionnelle Chinoise

Intégration de l’acupuncture, de la phytothérapie, de la diététique et de la méditation pour rétablir l’équilibre énergétique du corps.

Les médecines parallèles : pour qui et pour quoi ?

La réponse est simple : les médecines complémentaires s’adressent à tout le monde ! 

 

Il y a forcément, parmi le vaste éventail aujourd’hui accessible, des soins et des méthodes qui te parleront plus que d’autres et qui répondront mieux à tes besoins. 

 

Avant de te tourner vers un praticien en médecine douce, il est néanmoins important de vérifier sa formation, son expérience pratique, son parcours, ses prix et son code de déontologie. De plus, il est important de te rappeler que le recours à une ou des médecines alternatives n’implique pas de cesser de consulter ton médecin ni de renoncer totalement à la médecine conventionnelle.

 

Privilégier une approche globale de la santé

Selon la vision occidentale, quand nous disons « médecine », nous pensons « maladie » ou pathologie. En médecine chinoise ou ayurvédique, l’approche est sur ce point toute différente. De nombreux médecins ne prennent ainsi pas en compte leur patient de façon globale et sont ainsi incapables de répondre à ses attentes.

 

Cela explique pourquoi beaucoup de patients finissent par se tourner vers un praticien de la médecine douce pour être écoutés, trouver un remède à une maladie ou à une souffrance physique ou psychique que l’approche médicale traditionnelle n’a pas réussi à soigner. 

 

Au-delà du soin ponctuel, quand une personne se dirige vers les médecines alternatives ou complémentaires, c’est aussi qu’elle est en quête de sens, au-delà de la pathologie initiale.

 

De par leur approche holistique, les thérapies alternatives vont amener la personne qui consulte à un questionnement sur son mode et son hygiène de vie, à une observation de ce qui lui convient ou pas, à une prise de conscience et de recul sur de multiples aspects de sa vie : personnelle, professionnelle, relationnelle, spirituelle, etc.

S’écouter au quotidien et identifier ses besoins

Autre point important, la médecine alternative est d’une grande aide, parce qu’elle est avant tout une médecine préventive, une médecine de la vie de tous les jours. 

 

En choisissant la bonne thérapie, en étant bien accompagnée, en apprenant à se connaître et à respecter ses besoins propres, chaque personne a en effet le pouvoir de devenir responsable et actrice de sa propre santé au quotidien, chaque personne peut forger sa propre médecine. 

 

La médecine alternative est, en ce sens, une médecine humaniste qui replace l’autonomie et le respect de l’individu au cœur de la pratique et du soin

De façon générale, les médecines alternatives sont ainsi la voie vers une meilleure connaissance de soi et donc vers un rééquilibrage global de sa vie. 

 

La médecine alternative est-elle reconnue par l’État et conventionnée ?

La reconnaissance et la convention de la médecine alternative varient en fonction des réglementations de chaque pays, et cela peut parfois sembler complexe. En général, il est important de savoir que les médecines douces ou médecines alternatives ne sont pas toujours officiellement reconnues ni conventionnées par l’État, du moins pas de la même manière que la médecine allopathique ou conventionnelle.

 

Dans certains pays, certaines pratiques de médecine alternative ont obtenu une reconnaissance légale et sont soumises à une réglementation spécifique. Par exemple, en France, des disciplines telles que l’acupuncture et l’ostéopathie ont été reconnues par l’État, ce qui signifie que les praticiens de ces disciplines doivent suivre une formation et être enregistrés auprès de registres professionnels pour exercer légalement.

 

Cependant, il est important de noter que de nombreuses autres pratiques de médecine alternative ne bénéficient pas de cette même reconnaissance et ne sont pas conventionnées. Cela peut signifier que les traitements et les soins de santé dispensés par des praticiens de ces disciplines ne sont généralement pas pris en charge par les systèmes d’assurance maladie publics, ce qui peut impliquer une prise en charge financière par les patients eux-mêmes.

 

Néanmoins, il est essentiel de comprendre que l’absence de reconnaissance légale ou de conventionnement ne reflète pas nécessairement l’efficacité ou la validité de ces pratiques. De nombreuses personnes témoignent des avantages qu’elles ont trouvé dans la médecine alternative, notamment en ce qui concerne la prévention, la gestion du stress, et le complément aux traitements médicaux conventionnels. Dans tous les cas, je t’encourage à être bien informé, à consulter des professionnels de la santé compétents, et à prendre des décisions éclairées concernant les options de soins en médecine alternative qui te conviennent le mieux.

 

Médecine intégrative : le pont entre médecine traditionnelle et médecine alternative

La médecine intégrative représente un pont entre la médecine traditionnelle et la médecine alternative, offrant une approche holistique de la santé qui intègre le meilleur des deux mondes. Elle repose sur l’idée que la combinaison de traitements médicaux conventionnels éprouvés et de pratiques alternatives peut produire des résultats plus complets et bénéfiques pour les patients.

 

Au cœur de la médecine intégrative se trouve la reconnaissance du patient en tant qu’individu unique, avec des besoins de santé spécifiques. Les praticiens de la médecine intégrative cherchent à comprendre l’ensemble de la personne, en prenant en compte non seulement les aspects physiques de la maladie, mais aussi les aspects émotionnels, mentaux et spirituels. Ils adoptent une approche personnalisée qui tient compte du contexte global de la vie du patient.

 

La médecine intégrative combine souvent des traitements médicaux classiques, tels que les médicaments et la chirurgie, avec des thérapies alternatives telles que citées précédemment : l’acupuncture, la naturopathie, la méditation, l’aromathérapie, et bien d’autres. Les praticiens de la médecine intégrative collaborent étroitement avec leurs patients pour élaborer des plans de traitement sur mesure, en veillant à ce que les approches choisies soient compatibles et complémentaires.

 

L’objectif de la médecine intégrative est de favoriser la guérison et le bien-être à long terme, en encourageant le corps à activer ses propres mécanismes de réparation et de régénération. Elle vise également à réduire les effets secondaires indésirables des traitements médicaux conventionnels en utilisant des méthodes plus douces et naturelles lorsque cela est possible.

 

En fin de compte, la médecine intégrative reconnaît que chaque individu est unique et que ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas convenir à un autre. Elle encourage une approche collaborative entre le patient, les médecins et les thérapeutes, mettant l’accent sur l’autonomie du patient dans la gestion de sa santé. En unissant les forces de la médecine traditionnelle et de la médecine alternative, la médecine intégrative offre une voie prometteuse pour une approche plus complète et bienveillante de la santé et du bien-être.

Femme détendue lors d'une séance de massage, soin de médecine douce par excellence

Je t’invite à découvrir l’état de ta santé en moins de 10 minutes.

Des soucis comme un mauvais sommeil ou des problèmes digestifs sont souvent les précurseurs d’un problème de santé plus profond.

 

Ignorés, ils peuvent mener à des maladies chroniques, qui ont augmenté de plus de 73 % ces dix dernières années.

Définir ton Score Santé est la première étape essentielle pour faire le point et connaitre les axes d’amélioration.

 

Ce test te donne un aperçu de ton état actuel. Il réunit les questions principales que je pose à mes clients en cabinet lors d’une première consultation.

Exemple de la nutrition préventive et holistique

La nutrition préventive et holistique, telle que développée et transmise par Lisa Salis notamment dans la formation HYGIE//NUTRI, est un merveilleux exemple pour démontrer les innombrables bénéfices d’une approche alternative et intégrative de la santé. Elle s’adresse aux personnes désireuses d’améliorer leur santé, mais aussi à des professionnels ou futurs professionnels de la santé.

 

Cette médecine alternative est en effet d’une grande aide dans de nombreux aspects de notre vie :

 

– Elle permet de se donner les moyens de mieux comprendre la complexité du corps humain et en particulier du fonctionnement du système digestif et des manières de le garder en pleine santé. 

 

– La nutrition préventive et holistique amène aussi à mieux s’alimenter, en apprenant à éliminer les toxines, en se familiarisant avec les meilleures synergies  alimentaires thérapeutiques et les meilleurs modes de cuisson, en végétalisant, ou encore en optimisant son alimentation. Tout comme la phytothérapie, l’aromathérapie ou l’homéopathie, elle s’appuie aussi sur les fabuleux pouvoirs des plantes et des végétaux.

 

– Plus généralement, mieux se nourrir c’est, sur le long terme, se prémunir des maladies de civilisation en comprenant leurs causes profondes : maladies cardiovasculaires, diabète de type 2, cancers…

 

– La nutrition et la nutrithérapie, comme d’autres médecines alternatives, sont bien-sûr personnalisables et permettent de viser des objectifs précis (perte, maintien, prise de poids, restauration de l’équilibre, soutien voire remède en cas de symptômes et pathologies). En découvrant les caractéristiques de son profil et de sa constitution, chacun peut ainsi trouver une alimentation adaptée à ses besoins individuels.

 

– Enfin, comprendre comment se nourrir de manière holistique est une manière d’aborder toutes les dimensions de l’humain, de changer d’état d’esprit et de considérer également les 4 autres piliers d’une santé parfaite : le sommeil, le mouvement, la gestion du stress et la libération émotionnelle. C’est aussi une porte d’entrée pour découvrir de nouvelles approches thérapeutiques complémentaires comme les pratiques respiratoires ou la relaxation. 

 

La médecine alternative présente-t-elle des dangers ?

Tu te demandes probablement si la médecine alternative comporte des dangers. C’est une question complexe qui nécessite une réponse nuancée. Tout d’abord, il est essentiel de rappeler que la médecine alternative englobe une variété de pratiques, certaines étant plus sûres que d’autres. La sécurité dépend souvent de la manière dont elles sont utilisées et de la formation du praticien.

 

Laisse-moi te donner quelques éléments à considérer :

 

  • Variabilité des pratiques : La médecine alternative inclut une multitude de méthodes, certaines douces et non invasives, d’autres potentiellement plus risquées. Les dangers potentiels varient donc en fonction de la pratique choisie.
  • Qualification des praticiens : Il est essentiel de choisir des praticiens qualifiés ayant reçu une formation adéquate. Leur expertise est cruciale pour garantir ta sécurité.
  • Interactions avec la médecine conventionnelle : Certains traitements de médecine alternative peuvent interagir avec des médicaments ou des traitements médicaux conventionnels (je pense notamment à la phytothérapie ou l’aromathérapie). Tu dois informer tous les professionnels de santé impliqués dans ton traitement de toutes les approches que tu suis.
  • Dépendance excessive : Un danger potentiel de la médecine alternative est que tu pourrais choisir de compter uniquement sur ces approches, au détriment de traitements médicaux conventionnels nécessaires. Négliger des traitements éprouvés peut avoir des conséquences graves pour ta santé.
  • Absence de réglementation : Dans de nombreux pays, la médecine alternative n’est pas réglementée de la même manière que la médecine conventionnelle. Cela signifie qu’il peut y avoir moins de surveillance sur la sécurité et de la qualité des pratiques.

 

En résumé, pour prendre des décisions éclairées concernant la médecine alternative, discute de tes options avec des professionnels de la santé, recherche des praticiens qualifiés et ne néglige jamais les traitements médicaux conventionnels lorsque cela est nécessaire. La sécurité et l’efficacité devraient toujours être ta priorité en matière de santé.

 

Médecine douce :  toutes tes questions

Est-ce que les traitements de médecine alternative sont couverts par ma mutuelle ?

La couverture des traitements de médecine alternative par ta mutuelle dépendra du contrat d’assurance spécifique que tu as souscrit. Certaines mutuelles proposent une couverture partielle ou complète pour certains traitements de médecine alternative, tels que l’acupuncture, l’ostéopathie, ou même l’homéopathie. Il est donc essentiel de vérifier les détails de ta police d’assurance ou de contacter ta compagnie d’assurance pour connaître les traitements couverts et les conditions de remboursement. Garde à l’esprit que la couverture peut varier d’une mutuelle à l’autre et d’un plan à l’autre, alors assure-toi de bien comprendre les termes de ton contrat.

 

Comment puis-je trouver un praticien de médecine alternative ?

Il existe plusieurs moyens de trouver un praticien de médecine alternative adapté à vos besoins :

 

  • Recherche en ligne : Les annuaires en ligne spécialisés sont une ressource précieuse. Tu peux chercher des praticiens en fonction de leur spécialité, de leur emplacement géographique et des avis des clients.
  • Demande des recommandations : Parle-en à ton médecin de famille, à tes amis, à aux membres de ta famille ou à d’autres personnes de confiance. Ils peuvent te recommander des praticiens avec lesquels ils ont eu de bonnes expériences.
  • Consulte des associations professionnelles : De nombreuses disciplines de médecine alternative ont leurs propres associations professionnelles. Tu peux les contacter pour obtenir des recommandations de praticiens certifiés.
  • Assiste à des salons et des conférences : Les salons et les conférences sur la santé et le bien-être sont souvent des endroits où tu peux rencontrer des praticiens de médecine douce, poser des questions et prendre des contacts.
  • Consulte les réseaux sociaux : Les médias sociaux peuvent également être un bon moyen de trouver des recommandations et de rejoindre des groupes de discussion en ligne dédiés à la médecine alternative.

 

Lorsque tu trouves un praticien potentiel, n’oublie pas de poser des questions sur leurs qualifications, leur expérience et leur approche de soin. Assure-toi de te sentir à l’aise et en confiance avec le praticien que tu choisis, car la relation entre le patient et le praticien est souvent un élément important du processus de guérison.

 

Conclusion : Redevenir acteur·rice de sa santé grâce aux médecines alternatives

En conclusion, recourir aux médecines alternatives, c’est non seulement reprendre sa santé en main, mais surtout redevenir acteur·rice de sa santé. Pour résumer, les approches alternatives sont d’une grande aide :

 

– en soin ponctuel pour remédier à un problème passager,

– en prévention, à tous les âges, pour se prémunir des maladies liées aux modes de vie actuels et au vieillissement,

– sur le long terme, pour prendre soin de sa santé de manière holistique et vivre mieux en développant une meilleure connaissance de soi. L’adage socratique « Connais-toi toi-même » n’est-il pas à la base de la philosophie et, ultimement, d’une grande sagesse de vie ?  

 

Alors, pourquoi ne pas te tourner à ton tour vers une nouvelle approche du corps et de la nutrition afin de transformer ta santé durablement et sur tous les plans ? 

Si cela te tente, n’hésite pas à rejoindre l’une de nos formations en ligne en santé holistique à fort potentiel transformationnel et destinées au plus grand nombre. 

 

——-

Sources 

https://www.france-assos-sante.org/

https://www.le-guide-sante.org/

https://www.msdmanuals.com/fr

Code de la santé publique 

Taille texte

TOUS LES ARTICLES

Creuse à volonté les sujets qui te passionnent !