Rendez-vous le 29 février à 20h pour fêter avec nous l’Anniversaire de l’Académie et profiter de promotions exclusives

Inscription à la conférence iciarrow-right
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
  • Offre exceptionnelle jusqu’au 05.03
  • 🔥
  • Accéder à l’offre d’anniversaire
  • 🔥
Énergie

Quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé ?

28 avril 2021
12 min
Appareils electroniques et ondes électromagnétiques : impact santé

Téléphones portables, oreillettes et casques Bluetooth, objets connectés, mais aussi bouilloires, télévisions, réfrigérateurs, etc., les appareils émettant des ondes électromagnétiques sont partout autour de nous. De plus en plus de personnes sont électrosensibles, avec des symptômes divers à la clé. J’ai souhaité faire le point avec Frédéric Faubourg, géobiologue. Nous avons enregistré deux épisodes de mon podcast et je te propose de retrouver l’essentiel de nos échanges dans cet article pour voir quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé.

Qu’est-ce que la géobiologie ?

Définition de la géobiologie

Le terme géobiologie vient de géo : la terre, bio : le vivant et logos : l’étude. 

La géobiologie est une discipline qui étudie les interactions entre les êtres vivants et leur environnement, en particulier les influences de l’environnement sur la santé et le bien-être des êtres humains. Plus spécifiquement, la géobiologie cherche à comprendre comment les champs électromagnétiques, les radiofréquences, les rayonnements telluriques, les courants d’eau souterrains et autres influences environnementales peuvent affecter le corps humain et causer des perturbations ou des maladies. Les radiofréquences, par exemple, sont des ondes électromagnétiques utilisées pour les télécommunications, la radiodiffusion, le Wi-Fi, les téléphones portables, les antennes de télévision, etc. Il existe un débat sur l’impact des radiofréquences sur la santé humaine. Certaines personnes pensent que l’exposition aux radiofréquences peut provoquer des symptômes tels que des maux de tête, de la fatigue, des troubles du sommeil, des problèmes de concentration et des nausées. La géobiologie peut aider à identifier les zones de stress géobiologique causées par les radiofréquences, telles que les sources de champs électromagnétiques à haute fréquence dans les maisons ou les lieux de travail.

La géobiologie est donc l’étude de l’impact de l’environnement sur le vivant. Il s’agit d’une discipline peu reconnue surtout en France, et non reconnue par la communauté scientifique, car ses théories et ses méthodes ne sont pas validées par la recherche scientifique. Elle l’est beaucoup plus en Allemagne et en Suisse. Le métier de géobiologue peut être traité de différents aspects. Concrètement, l’idée est d’essayer de rendre des lieux propres à l’habitat. 

Les perturbations possibles

Le géobiologue s’assure qu’une personne, que ce soit à son domicile, sur son lieu de travail (son cabinet par exemple pour un thérapeute), ne soit pas polluée par :

  • des énergies dites cosmo-telluriques (qui viennent du cosmos ou de la terre) ;
  • des ondes électromagnétiques (qui sont des pollutions artificielles) ;
  • et tout autre type de perturbations, qui peuvent être d’origine naturelle comme des cheminées cosmo-telluriques.

Des perturbations naturelles

En général, il est question de perturbations dites naturelles : par exemple un cours d’eau souterrain qui va passer sous une maison. Il est naturel, il était là des milliers d’années avant la personne. Seulement, il va avoir un impact sur le plan physique (sur les cellules, sur le corps physique) et sur le plan éthérique.

Les cheminées cosmo-telluriques

Il y a également les cheminées cosmo-telluriques. Il s’agit d’un domaine un peu plus subtil. Ce sont des êtres dotés de conscience et qui participent à l’équilibre des énergies entre le ciel et la terre. Ce sont des grosses colonnes qui mesurent entre 1 et 30 mètres de diamètre. Elles permettent les échanges d’énergie. On dit qu’elles respirent : pendant 3 minutes elles aspirent l’énergie de la terre et l’envoient vers le ciel. Pendant 15 secondes il ne va rien se passer, puis pendant trois minutes, l’énergie va aller du ciel vers la terre. Ainsi, des respirations vont se produire. Cela ne pose pas forcément de problèmes en soi parce qu’il y en a partout depuis la nuit des temps.

Seulement, imaginons que nous voulions raser un champ pour construire une maison dessus. Il y aura une chambre et un lit où nous allons dormir huit heures par jour. S’il y a une cheminée cosmo-tellurique, nous allons potentiellement la perturber mais elle va également perturber notre sommeil, notre corps énergétique. C’est là que nous rentrons en conflit. Le géobiologue essaie de ne pas aller contre la nature, parce que ces phénomènes sont naturels. Cependant, nous les humains avons besoin de pouvoir dormir et les cheminées cosmo-telluriques ont leurs propres objectifs. Alors, nous essayons de collaborer ensemble, de ne pas les écraser ou les déranger. Nous pouvons déplacer le lit par exemple. Nous adoptons plutôt une stratégie de l’évitement plutôt que de mettre des protections.

Les différentes possibilités d’intervention

Concrètement, lorsque nous voulons acheter une maison, nous pouvons appeler un géobiologue. Ainsi, il va vérifier s’il y a des perturbations, un cours d’eau par exemple. Dans le cas d’une personne qui a très mal au dos, qui dort très mal, le géobiologue va vérifier ce qui se passe au niveau énergétique et faire un diagnostic. Il y a plusieurs portes d’entrée :

  • soit de manière directe : la personne a entendu parler du géobiologue et appelle pour une expertise. Autre possibilité, quelqu’un a entendu parler de géobiologie et souhaite agir en prévention, que ce soit lors d’un emménagement dans un nouveau lieu ou dans le cadre de l’achat d’un terrain. Le travail du géobiologue va consister à voir si le terrain est propice à recevoir une maison ou non ;

  • soit de manière indirecte : des nutritionnistes, des naturopathes ou des médecins conseillent à des personnes de contacter un géobiologue. Comme précise mon invité Frédéric dans l’épisode, bien souvent malheureusement le géobiologue intervient en dernière intention. La personne a consulté plusieurs thérapeutes différents sans grand résultat. La géobiologie peut alors répondre à des questions. En effet, elle peut permettre de comprendre ce qui se passe dans l’environnement de la personne et comment cela impacte sa santé.

La dimension holistique de la géobiologie

Comme souligne Frédéric, « on dit que la géobiologie n’est pas tout, mais sans la géobiologie, rien ne va » selon les mots du Docteur Rothdach. Soyons clairs, ce n’est pas forcément la cause principale à tous les problèmes, il faut être réaliste. Seulement, si tu dors sur un croisement de cours d’eau ou un croisement de failles, même si tu es suivi(e) par des thérapeutes très qualifiés qui t’accompagnent très bien, avec un bon traitement, cela n’aura pas le même effet sur la santé. En effet, un croisement de cours d’eau peut t’envoyer de la radioactivité qui va te gêner. Il faut te dire que tout est systémique. C’est comme prendre la vitamine D sans prendre les cofacteurs, ça ne sert à rien. Tout comme enlever le gluten de l’alimentation sans réparer un intestin poreux au préalable. C’est un tout.

Les ondes électromagnétiques : faisons le point

Les effets et risques des ondes électromagnétiques sur la santé : qu’est-ce qu’une onde ?

Avant d’étudier précisément les effets des ondes électromagnétiques sur la santé, je te propose tout d’abord de comprendre ce qu’est une onde. Par exemple, lorsque nous allons chez le médecin, et qu’il pratique un électrocardiogramme, nous observons un signal avec un point qui monte et qui descend. Cet électrocardiogramme a une amplitude : on voit le point qui monte plus ou moins haut et descend plus ou moins bas. De plus, il a une fréquence. Lorsque nous parlons de fréquence, par exemple quand un cœur bat à 60 pulsations par minute, c’est une fréquence faible. À 180 pulsations par minute, après une bonne séance cardio, nous sommes plutôt sur une haute fréquence.

La source et la propagation d’une onde

Nous pouvons aussi parler de source et de propagation d’une onde. Prenons l’exemple d’une pierre qu’on jette dans une mare : la pierre va être la source de la propagation. Elle va tomber au milieu et nous allons voir les cercles qui vont se propager au milieu : c’est la source de l’onde. Puis, cette onde se propage dans un milieu et va ensuite perdre en amplitude. Nous retrouvons la même chose avec les ondes électromagnétiques. La différence est qu’il ne s’agit pas d’une onde mécanique comme dans l’eau. Ici ce n’est pas perceptible à l’oeil nu mais cela a un impact sur tout ce qui est autour.

Les ondes électromagnétiques et risques

Comme on l’a vu, les ondes électromagnétiques sont présentes dans notre environnement, qu’elles soient naturelles ou artificielles. Les ondes électromagnétiques sont utilisées dans les télécommunications, les appareils électroniques, les fours à micro-ondes, les antennes de télévision, les radios, les radars, etc.

Bien que les ondes électromagnétiques soient largement utilisées dans la société moderne, il y a de plus en plus de préoccupations quant à leur impact sur la santé humaine. Certaines personnes craignent que l’exposition aux ondes électromagnétiques puisse causer des problèmes de santé tels que des cancers, des maux de tête, des troubles du sommeil et des problèmes de fertilité.

Cependant, la plupart des études scientifiques ont conclu que l’exposition aux niveaux typiques d’ondes électromagnétiques présents dans notre environnement quotidien ne pose pas de risque pour la santé humaine. Les organismes de réglementation tels que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont établi des limites d’exposition pour protéger la santé humaine.

Cela dit, il est important de noter que les effets à long terme de l’exposition aux ondes électromagnétiques sont encore peu connus et que certaines personnes peuvent être plus sensibles que d’autres à l’exposition à ces ondes. Les études scientifiques se poursuivent pour mieux comprendre les risques potentiels pour la santé associés aux ondes électromagnétiques.

Le problème des ondes : l’alternance

On parcourt les ondes depuis longtemps. La terre, notre maison mère, a un champ électromagnétique, avec des animaux et des humains qui vivent sur la planète depuis longtemps sans problème. Ces champs électromagnétiques sont naturels et continus, vraiment compatibles par rapport à nos fréquences (ils sont bio compatibles par rapport aux humains). Ce qui est problématique, que ce soit avec les ondes basse fréquence ou haute fréquence, c’est que nous sommes souvent sur des signaux dits alternatifs, c’est lié à la source du signal. Les ondes basse fréquence sont liées à la production d’électricité grâce à des moteurs aux signaux dits alternatifs. Ils passent à plus 230 V et – 230 V un certain nombre de fois par seconde. C’est cette alternance entre le côté positif et le côté négatif qui va venir exciter nos cellules, car elles sont polarisées.

Les ondes haute fréquence

Pour simplifier, les ondes haute fréquence sont tout ce qui concerne la transmission d’informations, par exemple le wifi et le Bluetooth. Un mail contenant des informations est envoyé via le wifi, ou le Bluetooth envoie certaines données pour jouer une musique sur une enceinte. Une information est transmise. Il s’agit d’un signal alternatif, qui est pulsé, haché, et qui envoie de nombreux petits paquets d’ondes de manière complètement aléatoire. Le problème est que cela perturbe énormément le corps, car il n’arrive pas à s’habituer du fait qu’il n’y a rien de continu.

Ces ondes haute fréquence concernent le Bluetooth et le wifi avec le téléphone mobile qui est souvent dans la poche en permanence ou sur l’oreille lorsque nous sommes en communication. Cela concerne également les oreillettes et tous les appareils connectés. Imagine que ces ondes ont un effet similaire à un micro-ondes.

Les ondes basse fréquence

Pour les ondes à haute fréquence, on ne fait pas la différence entre les champs électriques et les champs magnétiques, mais dans les ondes basse fréquence on différencie les deux.

Le champ électrique

Dans le cas des champs électriques, il y a une tension dans un fil. Prenons l’exemple d’une lampe dans une maison qui est branchée sur le 230 V. Si elle est éteinte, elle est sous tension donc il ne va y avoir que des champs électriques qui vont rayonner tout autour du fil jusqu’à l’interrupteur et potentiellement jusqu’à la lampe : il y a une tension électrique donc il y a du champ électrique.

Le champ magnétique

Le champ magnétique n’a lieu que lorsque la lampe est en fonctionnement. Dès qu’on appuie sur l’interrupteur et que la lampe s’illumine, il y a un courant qui s’établit dans le fil. Ainsi, nous avons du champ électrique et du champ magnétique à la fois. C’est la même chose pour tous les appareils de la maison comme le réfrigérateur, le four, la bouilloire, la télévision, le radio-réveil, n’importe quel objet branché sur une prise, tout système domestique de la maison.

La question des prises et des fils

Dernier point avant de voir les effets des ondes électromagnétiques sur la santé, nous pouvons aussi parler des prises à nu, qui ont du champ électrique car elles sont sous tension. Il n’y a pas de champ magnétique parce que rien ne tire dessus mais il y a du champ électrique tout autour. S’il y a une prise sous le lit, nous prenons les champs électriques. Il y a également tout ce qui est invisible, avec tous les fils qui passent dans les murs. Souvent, derrière le lit, il y a un interrupteur à droite et à gauche avec un va-et-vient. Cela permet à chacun d’éteindre et allumer la lumière.

Seulement, cela signifie qu’un fil passe au niveau de la tête entre les deux interrupteurs. Souvent il y a également deux prises en dessous pour les lampes de chevet et les radios-réveils. D’autant plus que les têtes de lit sont en bois, qui est conducteur des champs électriques. En effet, cela diffuse via le bois. Tu comprends ainsi que tout cela est omniprésent dans notre milieu. L’idée est de comprendre toutes ces sources et les solutions que nous pouvons mettre en place, pour mieux nous adapter.

Les effets des ondes électromagnétiques sur la santé

Les ondes basse fréquence

Sur les basses fréquences ont été constatés des échauffements au niveau de la peau, avec des plaques qui apparaissent, semblables à des brûlures, ainsi que des dermites.

Peuvent survenir également des problèmes de sommeil, des insomnies, de la fatigue, de l’hypersomnie, des céphalées, des maux de tête, des migraines, ophtalmiques ou non. Ce sont les premiers symptômes, évocateurs d’un mal-être. Seulement, la difficulté est que ces symptômes sont courant à de nombreuses autres pathologies.

D’un point de vue général, on observe un état inflammatoire de tout le corps : on rentre en inflammation chronique. Par ailleurs, les champs magnétiques peuvent générer de l’arthrite, de l’arthrose, des douleurs chroniques, ainsi que des lourdes pathologies comme le cancer de la moelle osseuse, la leucémie, etc.

L’électrosensibilité

Certaines personnes éprouvent des difficultés de concentration, des pertes de mémoire, sont dans un brouillard mental. Tout cela peut être en lien avec l’électrosensibilité. C’est une pathologie qui touche 5% de la population mondiale. Cela signifie que 3,3 millions de personnes en France sont concernées. Et encore, on parle ici de celles qui sont détectées car beaucoup de personnes souffrent en silence et ne sont pas détectées. Une association, Cœur d’EHS, a créé une journée mondiale de l’électrosensibilité, le 16 juin chaque année. Elle a récolté des chiffres via l’ANSES. Avec la montée de la 4G, nous comptons de plus en plus d’électrohypersensibles. Et ce n’est pas fini, avec la 5G qui arrive…

Cœur d’EHS décrit trois stades :

  • réversible : une personne souffre de migraines qui peuvent disparaître facilement ;
  • irréversible : si une personne est détectée mais ne fait rien, alors elle va développer des symptômes irréversibles ;
  • et si cette personne laisse encore plus s’installer les symptômes, des pathologies beaucoup plus lourdes peuvent s’installer. Cela concerne notamment des lésions dégénératives au niveau du cerveau par exemple.

L’effet thermique

Tu le sais, notre corps est constitué de 70-80% de molécules d’eau, ce chiffre varie en fonction de l’âge. Ces molécules H2O contiennent un atome d’oxygène et deux atomes d’hydrogène. Les atomes d’hydrogène sont légèrement positifs et l’atome d’oxygène légèrement négatif. Ainsi, on dit que ces molécules sont polarisées, avec un côté positif et un côté négatif.

Prenons l’exemple d’un téléphone mobile en 4G. Nous sommes sur une fréquence de 2,5 giga Hertz. Cela signifie que le signal va évoluer du côté positif et du côté négatif 2,5 milliards de fois par seconde ! Concrètement, cela va agiter nos cellules 2,5 milliards de fois par seconde, nos molécules d’eau tournent 2,5 milliards de fois par seconde du côté positif et du côté négatif. À chaque fois elles font une rotation de 180° sur elles-mêmes : c’est ce qui produit un échauffement. C’est l’effet thermique.

Un autre effet, plus grave, est constaté avec les liaisons entre les atomes d’hydrogène et d’oxygène qui vont se casser. Ainsi, la molécule elle-même est dénaturée, et avec elle tout ce qu’elle apportait par son énergie. C’est comme cela que fonctionnent les micro-ondes aujourd’hui. Si nous essayons de faire chauffer un paquet de farine dans un micro-ondes qui ne contient absolument pas d’eau, il va rester froid car il ne va pas réussir à chauffer en l’absence de molécule d’eau qui va venir bouger à l’intérieur. Il n’y aura pas d’effet thermique mais dès que nous mettons de l’eau cela chauffe très fort.

Le cas du téléphone portable

La fréquence utilisée pour le téléphone mobile en 4G (2,4 gH) est la même fréquence que pour chauffer nos aliments avec nos micro-ondes. À noter qu’un téléphone a 6W de puissance. Quand tu le mets à l’oreille, il va te cuire avec une puissance de 6 W (le micro-ondes lui a une puissance comprise entre 800 et 1200 W. Seulement, nous ne l’utilisons pas en continu).

C’est pour cette raison que lorsque nous appelons pendant 5 min – 10 min nous sentons notre oreille un peu humide. Nous avons ici un premier effet thermique. Au niveau français et européen, le seul critère est le DAS (Débit d’Absorption Spécifique) qui est la capacité d’un téléphone à nous brûler l’oreille, le canal auditif et le cerveau. Les téléphones mobiles sont plus ou moins puissants. Plus le DAS est élevé, plus il va émettre d’ondes et plus il va nous cuire localement. Je te conseille alors de mettre des oreillettes pour téléphoner.

Je t’invite à écouter l’épisode du podcast et notamment le focus micro-ondes.

 

 

Le degré d’exposition

 

Les expositions les plus fréquentes en milieu urbain sont :

 

  • les antennes relais ;
  • les micro-ondes ;
  • les box internet avec wifi ;
  • tous les appareils fonctionnant avec le Bluetooth ;
  • nos téléphones ;
  • les tablettes ;
  • nos télévisions ;
  • tous les appareils connectés ;
  • les téléphones DECT dont la base émet une quantité de champs très puissante, etc.

La multiplicité des dispositifs sans fil

 

Le fait du sans fil aggrave la fréquence et la quantité d’ondes auxquelles nous nous exposons. S’il n’y a pas de fil, l’information se transmet quand même en invisible par une onde haute fréquence. Cela concerne aussi toute la domotique dans les maisons, les volets roulants par exemple, tous les systèmes connectés de la maison, les alarmes de maisons qui sont aussi sources de haute fréquence.

 

Toutes ces ondes ont un impact sur nos molécules d’eau, et vont les déstructurer. Les ondes sur-stimulent le système nerveux, et donc vident nos réserves de magnésium. Nous sommes 80% à être carencé en magnésium, les ondes y sont pour beaucoup également. Sans parler du stress oxydatif que les ondes créent, qui fait le lit de cancers.

 

Avec les nombreux dispositifs sans fil, nous avons certes gagné en confort, mais au détriment de notre santé. Maintenant que nous avons vu quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé, voyons comment s’en protéger.

 

Comment se protéger des ondes électromagnétiques ?

 

Pour se protéger des ondes électromagnétiques et ainsi éviter les déséquilibres trop importants, il existe notamment des patchs que nous pouvons coller sur nos appareils. Nous pouvons avoir recours à des pierres également (comme la tourmaline à placer à côté d’une box).

 

Le principe de précaution : couper la source

 

Avant toute chose, comme le précise Frédéric dans notre échange, nous pouvons surtout opter pour le principe de précaution. En effet, l’idée consiste d’abord à couper ou supprimer la source avant de mettre un patch. Celui-ci agit plutôt comme un pansement. C’est un peu comme avec la santé finalement. Dans le podcast, nous comparons avec humour le patch comme étant l’allopathie des ondes mais c’est vraiment ça. De la même manière que pour ta santé, tu vas agir à la source, chercher la cause de tes troubles et adapter ton alimentation (entre autres) en conséquence, avec les ondes nous remontons à la cause racine du problème.

 

Lorsque le wifi est allumé, tu peux mettre un filet sur ta box pour réduire les ondes. Le mieux est de débrancher la box la nuit par exemple. Ainsi, tu n’auras plus d’ondes du tout et donc pas de problèmes liés. Je t’invite à procéder de la même manière avec ton téléphone ou le mettre en mode avion, ainsi que ta tablette. Combien de personnes dorment avec leur téléphone sur leur table de nuit, tout près d’elles ? Commence déjà par l’éloigner si tu ne peux pas le couper, en le mettant dans la cuisine par exemple. Et si tu peux, éteins-le.

 

Utiliser des câbles Ethernet

 

La journée, si tu ne peux pas couper la box, tu peux passer en filaire avec des câbles Ethernet. N’oublie pas de bien couper le wifi sur la box et sur ton ordinateur également. Le réseau sera sécurisé et le débit sera meilleur. Il faut être à 6 mètres de la box pour être sous les seuils pour la santé, si on dort à côté c’est plutôt 8-9 mètres.

 

Après, lorsqu’on ne peut pas couper la source, on essaie de la réduire. Par exemple pour la box, si tu ne peux pas utiliser de câble Ethernet, tu peux mettre un filet dessus. Cela permettra de réduire la propagation du signal, donc réduire la source, même si le wifi sera plus lent car le débit sera plus lent.

 

Quelques conseils très simples pour se protéger des ondes électromagnétiques

 

Se reconnecter à la nature

 

Pour limiter les effets des ondes électromagnétiques sur la santé, il est important de se reconnecter à la terre au quotidien. Cela aide à recréer les échanges entre les ions négatifs et positifs. Concrètement, je t’invite à marcher dans l’herbe pieds nus le matin 20 minutes. Si tu as la chance de vivre près de la mer, marche dans le sable chaque jour. Baigne-toi dans des eaux naturelles, des lacs, des rivières ou la mer. Ainsi, les inflammations se réduisent car nous sommes raccordés à la terre. Les bains de sel ont tendance à absorber tous les rayonnements. Sache qu’il existe des chaussures avec des semelles spéciales qui permettent de rester connecté à la terre. Les chaussures classiques nous isolent en permanence du contact avec la terre.

 

Utiliser des écouteurs

 

Lorsque tu dois téléphoner, je te conseille d’utiliser les écouteurs. Comme le conseille Frédéric, le mieux est de choisir des filaires sur une partie avec un petit haut-parleur intégré dans un boîtier. Ainsi, on transmet une onde mécanique et non électromagnétique, en gardant le téléphone le plus loin possible de soi. C’est un bon moyen de limiter les effets des ondes électromagnétiques sur la santé.

 

Passer en mode avion dans la voiture et le train

 

Deux des pires lieux d’utilisation d’un téléphone portable sont la voiture et le train. En effet, étant donné que l’on se déplace très vite, la puissance est maximale et nous prenons alors énormément d’ondes. Dans la voiture, cela fait un effet pop corn. Dans ce cas, on passe en mode avion, comme dans le train, cela permet de couper la source qui émet les ondes électromagnétiques. Et si tu conduis et que tu as besoin du GPS, tu peux le laisser avec la localisation, cela peut suffire. Si tu veux rester joignable, tu peux couper la transmission des données sur ton téléphone. Ainsi, tu vas réduire la source et tu n’auras plus la nocivité liée à la transmission des données de la 3G ou la 4G.

 

Dans la chambre

 

Pour réduire les effets des ondes électromagnétiques sur la santé pendant la nuit, il est possible de déplacer le lit dans la mesure du possible à 50-70 cm du mur. Ce n’est pas toujours faisable et je t’accorde que ce n’est ni pratique ni esthétique. Seulement cela peut être un moyen efficace si tu ressens des migraines tous les jours.

 

Par ailleurs, tu peux également couper le circuit d’éclairage de la chambre sur le tableau électrique de manière très très provisoire, ainsi que le circuit de prise. Frédéric conseille de le faire une ou deux fois pendant la nuit pour voir si cela a un effet sur ton sommeil. C’est ce que les géobiologues font lorsqu’ils pratiquent des expertises.

 

Toutefois, Frédéric attire ton attention sur le fait de ne pas faire cela tous les jours, car les disjoncteurs ne sont pas du tout prévus pour cela et que cette manipulation peut engendrer des incendies. Lorsque nous n’avons pas trop de marge de manœuvre, il est également possible d’installer des interrupteurs automatiques de champs (IAC). Ce sont des petits appareils, que les électriciens peuvent installer sur le tableau électrique. Cela prend la place d’un petit disjoncteur qui va couper l’alimentation du circuit de prise si rien ne tire dessus. Ainsi, il déconnecte le circuit de prise s’il n’y a pas de téléphone en charge par exemple. En conséquence, tu ne seras plus exposé(e) aux champs électriques.

 

Dis-toi également que moins il y a de prises et de rallonges dans ta chambre, mieux c’est. Il vaut mieux avoir un réveil qui fonctionne à pile, laisser son téléphone dans le salon. Si tu construis ou rénoves une maison, tu peux faire installer des gaines blindées ou des fils blindés reliés à la terre. Cela évite que le champ électrique présent dans le fil sorte de la gaine et vienne polluer le mur et les personnes autour.

 

Branche tes appareils dans le bon sens.

 

Le sens de branchement de nos appareils est important. Seulement, il est difficile de savoir s’il est correct ou non. Toutefois, on peut tester avec un stylo pic meter qui est un petit appareil qui coûte une douzaine d’euros. S’il sonne, cela signifie que l’appareil n’est pas branché dans le bon sens. Et quand il ne sonne plus, le branchement est correct. C’est important car en cas de mauvais branchement, nous prenons 100 à 400 fois plus de champs. Si tu veux en savoir plus, Frédéric explique tout dans le deuxième épisode du podcast que nous avons tourné. 

 

Conclusion

Le sujet des ondes électromagnétiques est vaste. Leur impact est nocif pour l’organisme. J’espère que mes deux épisodes de podcast et cet article t’ont aidé(e) à mieux cerner quels sont les effets des ondes électromagnétiques sur la santé. À toi maintenant de prendre conscience de ce qui t’entoure et de prendre des mesures, petit à petit, pour limiter les ondes. N’hésites pas à faire intervenir un géobiologue chez toi surtout si tu es propriétaire, cela peut être un très bon investissement. Je t’invite à écouter les deux épisodes du podcast où tu auras tous les conseils de Frédéric. Nous avons également abordé la 5G et les questions qu’elle soulève. Dans tous les cas, prends bien soin de toi et pense à t’éloigner de tous les appareils divers et variés en te reconnectant à la nature. Cela te fera le plus grand bien 😉

 

Découvre le programme HYGIE//STARTER, un parcours de 4 semaines conçu spécialement pour chaque saison. Avec HYGIE//STARTER, tu peux intégrer facilement un mode de vie holistique dans ton quotidien. Nutrition, routines régénérantes, respiration, méditation, exercices introspectifs… Tout y est !

Taille texte

TOUS LES ARTICLES

Creuse à volonté les sujets qui te passionnent !